conférenciers pléniers

 

Claude Jamain

Professeur d’esthétique des arts et de littérature comparée, université de Lille 3.

Claveciniste, artiste mime, artiste de théâtre contemporain, danseur et metteur en scène, il s’intéresse au pantomime, à la voix dans tous ces états, notamment à La Voix sous le Texte, Actes du colloque d’Angers, 2000 et à l’ Idée de la Voix, Etudes sur le Lyrisme occidental, PUR, 2004, mais aussi à  La Douceur de vivre, D'une esthétique de la grâce au XVIIIe siècle, Presses universitaires de Rennes, 2011.

.  

 

Jean-Pierre Martin

Ecrivain, professeur émérite de littérature à l'Université Lyon 2, membre honoraire de l’Institut universitaire de France, membre du comité de rédaction des Temps Modernes.

Dans La Bande sonore (José Corti, 1998), essai sur le « roman de voix » à l’ère du jazz et de l’enregistrement (Beckett, Céline, Duras, Genet, Perec, Pinget, Queneau,  Sarraute), il s’est intéressé en particulier  à la « voix en sourdine » et au « tremblé de la voix ».

Il est l’auteur de nombreux récits, romans et essais, parmi lesquels :

La nouvelle surprise de l'amour, Gallimard, 2016.

L'autre vie d'Orwell, Gallimard, collection  « L'un et l'autre », 2013.

Les liaisons ferroviaires, Champ Vallon, 2011, rééd. J’ai lu, 2013, sélection du Prix France culture/Télérama.

Eloge de l’apostat, essai sur la réinvention de soi, Seuil, 2010, rééd. Poche « Biblio essais », 2013.
Les écrivains face à la doxa, essai sur le génie hérétique de la littérature, José Corti, 2011.

Le livre des hontes, Le Seuil, collection « Fiction & Cie », 2006 (Grand Prix de la critique,
sélection du prix Renaudot essais).

Henri Michaux, biographie, Gallimard, 2003 (Prix Louis Barthou de littérature
générale de l’Académie française).

 

Titre provisoire de l'intervention de Jean-Pierre Martin: Les entendez-vous ? / De l'oreille, de l'écrivain et du jazz   

 

 

Personnes connectées : 1